L’art de bien voyager

En prélude à la période estivale, je vous livre ce magnifique texte de Kurt Tucholsky.

Je l’ai lu comme une philosophie de vie avec la sensation qu’il correspond pleinement à ma conception du coaching.


Pose les grandes lignes de ton voyage – et laisse-toi porter, pour le détail, par les reflets de l’heure.

La plus grande curiosité qui soit, c’est le monde – regarde-le.

Personne ne saurait en avoir une assez parfaite connaissance pour tout comprendre et tout estimer à sa juste valeur : aie le courage de dire que tu ne comprends rien à ceci ou cela.

Ne prends pas au tragique les petites difficultés du voyage ; si tu restes coincé à une étape sans intérêt, sois heureux d’être en vie, regarde un peu les poules et les chèvres à l’air grave, et fais une petite causette avec le marchand de tabac. Détends-toi. Lâche les commandes. Et tombe en vrille dans le monde. Il est si beau : donne-toi à lui, il se donnera à toi.

Kurt Tucholsky

L’art de bien voyager, Juillet 1929

Moment d’angoisse chez les riches, Chroniques allemandes, traduit par Claude Porcell, Feuilles d’herbe, Editions Héros-Limite, 2012

Peinture avec le centre vert - Vassily Kandinsky - 1913 - Art Institute of Chicago










54 vues