Méditation et harmonie

Pour bien terminer l’année, ce poème d’Ángel Bonomini qui incarne l’harmonie procurée par la méditation.

Le bateau vide – qui apparaît maintenant sur la plage –, cède doucement, sans réserve, au mouvement de l’eau.

Être ainsi dans le monde même par-delà l’intelligence qui soupèse tout.

Adopter la façon du bateau afin de s’intégrer dans l’harmonie.


Ángel Bonomini (1929-1994) – Tours de silence (Arfuyen, 2004) – Traduit de l’espagnol (Argentine) par Silvia Baron Supervielle



















36 vues